La scène de drague dans « Les bronzés font du ski »

Publié le par

« Les bronzés font du ski » reste avant tout une comédie burlesque, dans laquelle les acteurs Michel Blanc (célibataire endurci qui cherche à remplir ses vacances par une amourette) et Thierry Lhermitte (dragueur invétéré empêtré dans ses combines), expriment tout le contraste entre une personne confiante et une personne timorée. Décodage de l’attitude d’un « winner » et de celle d’un « looser » autour d’une scène de drague mythique.

#critère n°1 : le regard

Thierry Lhermitte regarde la personne droit dans les yeux. Michel Blanc regarde le magazine que la femme est en train de lire. L’un assume l’objet de son désir, l’autre pas. L’un agit de manière directe, l’autre par ricochet. Pensez-vous que la jeune femme soit dupe ? Qui va-t-elle admirer le plus ? Qui est paradoxalement le plus « collant », celui qui se montre direct ou celui qui est louvoyant ?

Scène de drague - la personne confiante regarde dans les yeux ; la personne timide dirige son regard vers le bas, ou vers un élément extérieur

#critère n°2 : les mains

Thierry Lhermitte a les mains complètement décontractées, qui reposent sur ses cuisses. Michel Blanc a les mains recroquevillées (un peu comme Benoît Poelvoorde dans Les émotifs anonymes), presque torturées, tentant de se blottir dans des jambes serrées. Les mains parlent beaucoup de notre niveau de décontraction. Avez-vous déjà remarqué comme les femmes parlent souvent des mains des hommes qu’elles trouvent séduisants ?

Scène de drague - la personne timide a les mains recroquevillées ; la personne confiante a les mains relachées

#critère n°3 : les épaules et les jambes

La scène est éloquente à cet égard : Thierry Lhermitte a les jambes bien écartées, les genoux tournés vers l’extérieur et les épaules relâchées. Michel Blanc, à l’inverse, a les genoux serrés, emboîtés, les épaules complètement tournées vers l’intérieur, et la tête qui rentre dans les épaules, presque comme une tortue se replie dans sa carapace. Tout son corps est refermé. Que pensez-vous que cela traduise pour la personne en face de lui ? L’hésitation, le repli, le renfermement, toutes ces choses qui contredisent son approche et déforcent l’entrée en relation.

Scène de drague - la personne confiante a les jambes écartées, décontractées ; la personne timide resserre les genoux et rentre ses épaules

#critère n°4 : les gestes parasites

Lors des temps morts, Thierry Lhermitte reste décontracté et relâché, tandis que Michel Blanc a des gestes parasites. Observez, dans cette scène, comme il se gratte la joue gauche, comme s’il cherchait à savoir : « Bon Dieu, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire maintenant ? ».

Scène de drague - la personne timide a des mouvements parasites

Encore un détail : regardez les mains de Thierry Lhermitte… elles sont presque sur son sexe, sans complexe. Les attitudes non verbales en situation de séduction revêtent un langage sexuel. Pour traduire les choses de manière un peu crue, toute l’attitude de Thierry Lhermitte semble indiquer « Je suis à l’aise avec mon sexe », tandis que le recroquevillement de Michel Blanc exprime « Je cache mon zizi, car je n’ai pas confiance en lui ». Mais qu’est-ce qui rassure le plus une fille ? Quelqu’un à l’aise avec son sexe ou l’inverse ?

#critère n°5 : le rythme

Thierry Lhermitte y va beaucoup plus vite en besogne. Il ne tricote pas. Michel Blanc est là, omniprésent, mais dur à l’accouchement. Il gère mal les temps morts et il est lent à la détente (dans tous les sens du terme). En séduction, mieux vaut suivre l’exemple de Thierry Lhermitte : lorsque vous parlez, vous êtes très présent, très direct, ensuite vous vous effacez avant de revenir à la charge. Cela fait la différence entre une sangsue et un poulain.

Notez que ce qui détruit complètement le charme du personnage joué par Michel Blanc, c’est qu’il reste un timide goujat, et non un timide délicat. Il ne s’intéresse à l’autre que pour remplir son lit. Le même inconfort non verbal associé à une véritable sensibilité pour l’autre pourrait déjà faire un tout autre effet.

Ceci dit, ne faisons pas du dragueur un héros. La jeune femme ne se laisse d’ailleurs pas impressionner ni par l’un ni par l’autre. Elle a déjà ses plans pour la soirée !

En conclusion, si vous êtes timide, essayez de rester conscients de votre langage non verbal. Rien que le fait de décroiser les jambes et relâcher vos mains, non seulement va vous donner une image d’aisance et d’ouverture, mais aussi va vous permettre de vous sentir vous-même beaucoup plus à l’aise. Vous n’imaginez pas à quel point votre mental embraye sur votre corps. Alors pensez-y : tenez-vous droit, les épaules relâchées, les mains décontractées, les jambes légèrement ouvertes… ça aide!

Voici maintenant l’extrait vidéo… enjoy! 🙂

Vous connaissez d’autres scènes de film qui enseignent l’art ou les déboires de la séduction ? Partagez-les donc en commentaires !

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Je désire m'abonner à vos publications

À ne pas manquer !

Le kit de survie du timide

7 techniques originales et efficaces pour vaincre votre timidité !

Les meilleurs livres sur la timidité

Les meilleurs livres sur la timidité

Abonnez-vous à notre newsletter !




Soyez alertés des derniers livres, extraits de films et outils pour vaincre la timidité!