La timidité : vice ou vertu ?


Certes, la timidité n’a pas que des désavantages. Elle sous-tend une sensibilité et un respect qui sont des qualités appréciées. Elle donne une dimension profondément humaine. Elle protège de l’outrecuidance.

Votre timidité fait également partie de votre charme. Tant il est vrai que les gens ne sont pas attirés uniquement par des personnes gonflées de confiance.

Les gens trop sûrs d’eux cachent parfois en eux une certaine médiocrité. Comme l’énonce parfaitement bien Schopenhauer :

« C’est un mauvais symptôme, au moral comme à l’intellectuel, pour un jeune homme, de se retrouver facilement au milieu des menées humaines, d’y être bientôt à son aise, et d’y pénétrer comme préparé à l’avance ; cela annonce de la vulgarité. Par contre, une attitude décontenancée, hésitante, maladroite et à contre-sens est, en pareille circonstance, l’indice d’une nature de noble espèce. * »

Cependant, nous aurions tort d’idéaliser la timidité et de lui donner des justificatifs. La modestie qui semble la caractériser n’existe que par défaut, l’ambition du timide ayant été avortée. Il s’agit la plupart du temps d’une fausse modestie. N’oublions pas qu’une composante du mécanisme de la timidité est l’envie de plaire à tout prix. Ce besoin de briller inconditionnellement nous rapproche de l’orgueil et cache souvent une blessure narcissique.

Le tableau ci-dessous répertorie quelques qualités et défauts fréquemment associés à la timidité.

Les qualités et les défauts associés à le timidité

Le timide a du mal à se dévoiler tel qu’il est et à affirmer son opinion profonde. Ce qui le fait glisser vers une certaine hypocrisie.

La réserve permet le respect, mais lorsqu’elle devient excessive, elle exclut toute relation. L’humilité se transforme alors en aridité.

Les frustrations engendrées par la timidité peuvent générer des tares, telles qu’un certain négativisme, un manque de courage, un manque de cohérence ou une misanthropie.

La timidité nous fait parfois accepter l’inacceptable. Dans l’expérience de Milgram, n’est-ce pas une certaine forme de timidité qui pousse 62% des sujets à manifester un respect aveugle de l’autorité, jusqu’à infliger des décharges électriques mortelles à des tiers sous prétexte d’une expérience scientifique ?

Enfin, n’oublions pas que le timide se fait surtout du mal à lui-même. La timidité nous amoindrit et nous fait tomber au-dessous de nous-mêmes. Elle nous détourne de ce que nous désirons être.

« Le repli sur soi ne fait pas qu’appauvrir, il pervertit le jugement dans la mesure où il conduit à une évaluation sans référence externe : dépréciation morbide ou surestimation aveugle. Bien des raideurs de la volonté, appelées parfois entêtements, sont dérivées de la timidité. »B. Jolibert

Vous l’aurez compris, la timidité n’est une vertu qu’à petite dose. Ses contours bienveillants ne peuvent nous faire oublier les frustrations qu’elle engendre.

L’idéal reste de parvenir à nous débarrasser de notre timidité tout en conservant notre sensibilité et notre respect pour l’autre.

 

* Extrait choisi par Bernard Jolibert dans son superbe ouvrage intitulé L’éducation d’une émotion — Trac, timidité, intimidation dans la littérature.

Lisez nos autres articles :

 

Commentaires des lecteurs

  • Emma dit :

    Bonjour,

    Voilà depuis 5 ans j’ai commencé à être timide car il y a des choses dans le passé qui me l’ont fait devenir mais depuis je le supporte plus car je gâche des moments et ça m’énerve de plus en plus qu’est que je peux faire ?

    Merci d’avance

    • @ Emma : Merci pour votre message. Je ne sais pas quel âge vous avez. Ce que je peux dire, c’est que la timidité démarre rarement dans l’âge adulte. Ou alors, comme vous dites, c’est un vécu passé qui restait latent chez vous et a bloqué quelque chose, qui maintenant vous gêne (remarquez le double sens du mot « gêne » : « éprouver de la gêne », mais aussi « être gêné » par quelque chose, comme un obstacle, qui empêche d’avancer correctement). Ce qui est tout à fait possible, c’est que vous étiez déjà timide, mais inconsciemment. Et que maintenant, vous l’êtes consciemment. Dans ce cas, je vous félicite, car c’est le signe d’un progrès. En effet, nous ne pouvons changer que ce dont nous avons conscience. Ce n’est sans doute pas confortable pour vous, mais vous rentrez dans la phase de conscience. C’est le début d’un chemin qui s’ouvre à vous. Vous pouvez maintenant décider de l’emprunter et randonner vers qui vous désirez être au fond de vous, en intégrant votre passé sans plus dépendre de lui. Cela ne se fait pas en un jour, mais c’est le chemin que je vous souhaite, car il est bon à vivre.

  • Lyly nzie dit :

    Bonjour, moi c’est Lyly. Tout d’abord, ma timidité vient du fait que j’étais toujours frustrée dans mon enfance, je ne pouvais pas m’exprimer librement, j’avais toujours peur que si je fais telle chose, on va me réprimander. J’ai 18 ans présentement et j’aimerais être comme les autres filles. J’ai l impression que j’ai raté toute mon enfance à cause de cela. Les gens me traitent d’hypocrite, ils disent que je suis sournoise. Pourtant, je suis Honnête et sincère avec tout ceux que je rencontre. Aidez-moi svp à me surpasser.

    • @Lyly :
      Merci pour votre message. Vous avez raison, il peut arriver que les gens confondent un comportement timide avec de l’hypocrisie. Ce qui doit vous frustrer encore plus. Le plus important, ce n’est pas ce que les autres pensent. Le plus important, c’est que vous vous sentiez bien avec vous-même. Si l’image que vous avez de vous est positive, cela va immédiatement se ressentir dans votre confiance avec les autres. Vous dites que vous aimeriez être comme les autres filles… mais si je peux me permettre, chacun est différent, et vous seriez étonnée de savoir à quel point beaucoup d’autres filles de votre âge éprouvent de la timidité dans certaines situations. Ce qui est génial, c’est que vous avez le désir de vous surpasser. Avez-vous une idée de par quoi commencer ?

  • @ Gaelle : Ne pas parler n’équivaut pas à être hypocrite, en effet. L’hypocrisie, c’est ne pas donner son point de vue lorsqu’il est sollicité. Ou bien donner des signes d’acceptation ou d’acquiescement alors qu’au fond, nous sommes en désaccord ou même en colère. Donc le fait d’être réservé, introverti, taciturne, n’a rien à voir, en effet, avec l’hypocrisie. En revanche, une chose est sûre, la peur de l’autre, qui est une caractéristique du timide, peut nous pousser à trahir nos souhaits ou nos opinions. Vous trouverez une superbe illustration de ce phénomène dans le film « Les émotifs anonymes« , où Benoît Poelvoorde accepte un pichet de vin blanc au restaurant, alors que tout indique qu’il n’en a pas envie.

  • @ Gaelle : En effet, nous sommes tous différents, et il n’est aucunement question de mettre des étiquettes. Le tableau proposé dans cet article est juste un repère, qui met en évidence des corrélations fréquentes (mais pas systématiques). Si vous vous sentez timide, mais pas hypocrite, fort bien, nous ne mettons pas votre sentiment en doute. Mais d’autres personnes sentiront les choses différemment. Moi-même, je reconnais avoir été plus hypocrite (traduisez : ne pas m’être exprimé franchement et directement) lorsque j’étais plus timide. Et de nombreux ateliers consacrés aux personnes timides les aident à développer leur assertivité, en osant une franchise qu’ils contiennent. Et améliorer leur franchise leur fait un bien fou. Donc c’est complètement faux pour vous, mais pas pour d’autres, puisque, comme vous le dites très justement, nous sommes tous humains et différents. Merci pour votre commentaire, et une bonne journée à vous.

  • Gaelle dit :

    de mon point de vue, être timide n est pas un défaut. Étant une personne timide, j’arrive à converser facilement avec telle ou telle personne selon les affinités ou même avec des gens que je ne connais pas, je pense qu’il faut arrêter de stigmatiser la « timidité » à un tableau de pour et de contre .. On est tous timide à différents degrés, avec une personne qu’on connaît pas forcément et c’est pas non plus obligé d’avoir le modèle de « je suis timide donc je parle pas je dis pas ce que je pense je suis hypocrite »,c est complètement faux! On a peut-être un peu plus de mal à communiquer après chacun à son propre vécu et ses propres expériences. Il faut arrêter de nous voir comme des victimes fourbes et hypocrites c’est immature de coller ainsi une étiquette sur une personne. On est tous humains et différents, rappelez-vous en.

  • Jessy dit :

    Salut! Sous l’emprise de la timidité j’ai perdu énormément et je ne sais comment m’en débarrasser aidez-moi s’il vous plaît. merci

    • Bonjour Jessy. Quand vous dites que vous avez « perdu » énormément, vous pensez à quoi ? Avez-vous déjà entrepris des actions pour développer la confiance en vous, ou bien est-ce la première fois que vous demandez conseil ? Dans quel domaine êtes-vous fragilisée ? Avez-vous réfléchi à l’origine de cette timidité ? Je ne vous demande pas obligatoirement de vous étaler en public, mais ce sont des questions utiles à vous poser, je pense.

  • Linda dit :

    Je préfère garder ma timidité pour moi cest une qualité

  • Daniel dit :

    C’est moi qui m’entête, maintenant!Je trouve qu’il n’y a pas d’oeuvre intimidante au point d’écraser et de faire taire tout le reste de la terre. En chacun de nous, il y a cette parcelle de droit à la sphère expressive; nous l’édifions chaque jour, chacun à sa façon, sans faire dans l’indépassable ponte totalitaire! Je préfère la totaliTERRE, où chacun apporte sa pierre non pas pour la jeter sur l’autre ni l’écraser, mais pour enrichir et fortifier l’édifice! Mokhtar EL Amraoui

  • Ludivine dit :

    Vous avez raison…, le timide se fait bien du mal à lui-même. Par exemple moi, je garde tout en moi et ça fait mal de ne pas s’ouvrir, ou de peiner à s’ouvrir. Je m’ouvre à ma sœur mais je commence à peiner pourtant je sais que je peux lui faire confiance mais on m’a confié tellement de choses, de secrets que je ne peux pas dévoiler que je finis par en avoir gros sur le cœur et je ne peux rien dévoiler. Et même si ça me concerne, je n’arrive plus à tout balancer comme avant. Merci de m’écouter, ça me fait très plaisir.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Je désire m'abonner à vos publications

À ne pas manquer !

Le kit de survie du timide

7 techniques originales et efficaces pour vaincre votre timidité !

Les meilleurs livres sur la timidité

Les meilleurs livres sur la timidité

Abonnez-vous à notre newsletter !




Soyez alertés des derniers livres, extraits de films et outils pour vaincre la timidité!