La timidité : vice ou vertu ?

Certes, la timidité n’a pas que des désavantages. Elle sous-tend une sensibilité et un respect qui sont des qualités appréciées. Elle donne une dimension profondément humaine. Elle protège de l’outrecuidance.

Votre timidité fait également partie de votre charme. Tant il est vrai que les gens ne sont pas attirés uniquement par des personnes gonflées de confiance.

Les gens trop sûrs d’eux cachent parfois en eux une certaine médiocrité. Comme l’énonce parfaitement bien Schopenhauer :

« C’est un mauvais symptôme, au moral comme à l’intellectuel, pour un jeune homme, de se retrouver facilement au milieu des menées humaines, d’y être bientôt à son aise, et d’y pénétrer comme préparé à l’avance ; cela annonce de la vulgarité. Par contre, une attitude décontenancée, hésitante, maladroite et à contre-sens est, en pareille circonstance, l’indice d’une nature de noble espèce. * »

Cependant, nous aurions tort d’idéaliser la timidité et de lui donner des justificatifs. La modestie qui semble la caractériser n’existe que par défaut, l’ambition du timide ayant été avortée. Il s’agit la plupart du temps d’une fausse modestie. N’oublions pas qu’une composante du mécanisme de la timidité est l’envie de plaire à tout prix. Ce besoin de briller inconditionnellement nous rapproche de l’orgueil et cache souvent une blessure narcissique.

Le tableau ci-dessous répertorie quelques qualités et défauts fréquemment associés à la timidité.

Les qualités et les défauts associés à le timidité

Le timide a du mal à se dévoiler tel qu’il est et à affirmer son opinion profonde. Ce qui le fait glisser vers une certaine hypocrisie.

La réserve permet le respect, mais lorsqu’elle devient excessive, elle exclut toute relation. L’humilité se transforme alors en aridité.

Les frustrations engendrées par la timidité peuvent générer des tares, telles qu’un certain négativisme, un manque de courage, un manque de cohérence ou une misanthropie.

La timidité nous fait parfois accepter l’inacceptable. Dans l’expérience de Milgram, n’est-ce pas une certaine forme de timidité qui pousse 62% des sujets à manifester un respect aveugle de l’autorité, jusqu’à infliger des décharges électriques mortelles à des tiers sous prétexte d’une expérience scientifique ?

Enfin, n’oublions pas que le timide se fait surtout du mal à lui-même. La timidité nous amoindrit et nous fait tomber au-dessous de nous-mêmes. Elle nous détourne de ce que nous désirons être.

« Le repli sur soi ne fait pas qu’appauvrir, il pervertit le jugement dans la mesure où il conduit à une évaluation sans référence externe : dépréciation morbide ou surestimation aveugle. Bien des raideurs de la volonté, appelées parfois entêtements, sont dérivées de la timidité. »B. Jolibert

Vous l’aurez compris, la timidité n’est une vertu qu’à petite dose. Ses contours bienveillants ne peuvent nous faire oublier les frustrations qu’elle engendre.

L’idéal reste de parvenir à nous débarrasser de notre timidité tout en conservant notre sensibilité et notre respect pour l’autre.

 

* Extrait choisi par Bernard Jolibert dans son superbe ouvrage intitulé L’éducation d’une émotion — Trac, timidité, intimidation dans la littérature.

Lisez nos autres articles :

Ou consultez le sommaire de ce dossier.

Commentaire(s)

  1. Vous avez raison…, le timide se fait bien du mal à lui-même. Par exemple moi, je garde tout en moi et ça fait mal de ne pas s’ouvrir, ou de peiner à s’ouvrir. Je m’ouvre à ma sœur mais je commence à peiner pourtant je sais que je peux lui faire confiance mais on m’a confié tellement de choses, de secrets que je ne peux pas dévoiler que je finis par en avoir gros sur le cœur et je ne peux rien dévoiler. Et même si ça me concerne, je n’arrive plus à tout balancer comme avant. Merci de m’écouter, ça me fait très plaisir.

    Commentaire by Ludivine — 7 novembre 2015 @ 5:18

  2. C’est moi qui m’entête, maintenant!Je trouve qu’il n’y a pas d’oeuvre intimidante au point d’écraser et de faire taire tout le reste de la terre. En chacun de nous, il y a cette parcelle de droit à la sphère expressive; nous l’édifions chaque jour, chacun à sa façon, sans faire dans l’indépassable ponte totalitaire! Je préfère la totaliTERRE, où chacun apporte sa pierre non pas pour la jeter sur l’autre ni l’écraser, mais pour enrichir et fortifier l’édifice! Mokhtar EL Amraoui

    Commentaire by Daniel — 16 décembre 2015 @ 8:26

  3. Je préfère garder ma timidité pour moi cest une qualité

    Commentaire by Linda — 7 septembre 2017 @ 6:29

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

À télécharger gratuitement

Téléchargez notre kit de survie (PDF)

7 techniques originales pour mieux surmonter vos crises de timidité !

Notre newsletter