Les cahiers de la confiance en soi

Publié le par
La confiance en soi - les cahiers de Filliozat

Ce cahier pédagogique s’adresse aux enfants entre 6 et 10 ans. Il propose toute une série d’activités courtes orientées vers la gestion des émotions de l’enfant, afin que celui-ci prenne confiance en lui.

Le livre contient des zones à remplir ou à découper, des autocollants et autres éléments qui invitent l’enfant à l’interaction. Peu de blabla, donc, mais des exercices tout simples pour penser différemment, se connaître et aller vers les autres.

Le livre est écrit de manière suffisamment accessible pour être lu par un enfant de 8 ou 10 ans. Mais dans la plupart des cas, l’adulte parent ou éducateur accompagnera l’enfant à travers les exercices, discutera avec lui de son sentiment, établira des liens avec les personnes et les situations de la vie réelle, en évitant les interprétations trop unilatérales ou les étiquettes trop enfermantes. Le livre est là pour ouvrir l’enfant, certainement pas pour l’enfermer.

Une chose est sûre, en matière d’intelligence émotionnelle, la prévention est une excellente chose. Plus vous démarrez tôt cette sensibilisation de vos enfants (et de vous-même, bien souvent) au monde des émotions et de la communication interpersonnelle, mieux vous grandirez ensemble. Et ils seront fortifiés pour traverser la vie et ses égratignures.

Les 4 niveaux de la confiance en soi

Isabelle Filliozat imagine l’enfant comme une plante qu’on arrose et qui, petit à petit, développe 4 niveaux de confiance en lui. La confiance de base est le terreau, ensuite viennent les fleurs (l’auto-écoute), les légumes (les compétences) et les fruits (la sociabilité).

  1. La confiance de base : c’est une sensation presque physique, le sentiment de sécurité intérieure, se sentir bien dans ses chaussures, se sentir vivant, doté d’une solide colonne vertébrale.
  2. La confiance dans sa propre personne : c’est le sentiment de pouvoir se fier à soi-même pour connaître ses propres besoins, pour effectuer des choix, pour rester à l’écoute de ses émotions, sans qu’une autre personne ne parle à notre place.
  3. La confiance en ses compétences : c’est la confiance dans ses capacités, scolaires, sportives, créatives, la confiance dans sa capacité d’apprentissage ou simplement dans son aptitude à effectuer des actions quotidiennes, comme aller chercher du pain.
  4. La confiance dans les relations sociales : c’est la confiance dans sa capacité à rentrer en relation avec les autres, à décoder leurs propres sentiments, à se protéger contre les abus, à s’affirmer auprès des autres.

Les aptitudes de la confiance en soi

La confiance en soi comporte différents volets, qui sont mis à l’oeuvre dans ce cahier :

  1. Se connaître : Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce que je n’aime pas ? Dans quelle situation est-ce que je me sens bien ou pas ? Avec quelles personnes est-ce que je me sens bien ? Comment est-ce que j’aime bien m’habiller ? Etc. Se connaître consciemment est un bon début pour parvenir à se respecter soi-même et se faire respecter.
  2. Se protéger : Quand une personne, un parent, un professeur ou un camarade de classe, balance une phrase assassine à votre enfant, cela détruit sa confiance en lui, ou bien cela le cloisonne dans une certaine perception de lui-même. « Tu es paresseux! », « Tu es méchant! », « Tu es timide! »… toutes ces étiquettes enfermantes doivent pouvoir être contrées et jetées aux oubliettes. Ce livre propose quelques exercices pour augmenter la conscience face aux stigmatisations psychologiques qui font mal, et se protéger.
  3. Être capable de dire non : Une petite fille désire planter des jonquilles, mais sur son chemin, de nombreux animaux vont l’inciter à se détourner de son rêve. But de l’exercice : prendre conscience que les autres nous influencent souvent à nous détourner de nous-mêmes. Apprendre à ne pas se laisser trop influencer, afin de réaliser ce que l’on souhaite.
  4. Se sentir à l’aise pour exprimer quelque chose : Dans le cahier, vous trouverez plusieurs étiquettes à découper avec des messages soit pré-imprimés (« Je t’aime », « J’aime jouer avec toi », « Je me sens bien avec toi », etc.), soit à remplir librement. Le but est d’inviter l’enfant à exprimer ses sentiments envers les autres.
  5. Se sentir confiant pour demander quelque chose : Même principe, des étiquettes à découper, contenant soit des demandes pré-imprimées (« Je te demande de jouer avec moi », « Je te demande de me faire un câlin », « Je te demande de me prendre dans les bras », etc.), soit des demandes à personnaliser. Objectif : apprendre à l’enfant qu’il a le droit d’exprimer des demandes.

 

La confiance en soi

Les cahiers Filliozat
I. Filliozat, V. Riefolo, C. Rojzman, A. Laprun
Editions Nathan, 2017, 90 pages

Disponible sur Amazon

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Je désire m'abonner à vos publications

À ne pas manquer !

Le kit de survie du timide

7 techniques originales et efficaces pour vaincre votre timidité !

Les meilleurs livres sur la timidité

Les meilleurs livres sur la timidité

Abonnez-vous à notre newsletter !




Soyez alertés des derniers livres, extraits de films et outils pour vaincre la timidité!